Partager cet article:
 

Un parcours constellé de complicités

Mon parcours éditorial, je ne l’ai évidemment pas suivi en solitaire. Si je dois la richesse de mes catalogues aux auteurs qui m’ont fait l’amitié de publier chez Complexe puis chez AVE, je n’ai pu bâtir ces maisons que grâce à la complicité de certaines personnes dont plusieurs sont restées amies.

En commençant par Danielle Vincken qui très tôt après la création de Complexe m’a rejoint et devint ensuite mon associée. C’est elle qui reprit plus tard, et avec quelle maestria !, la direction de la Nouvelle Diffusion, département de la maison qui a diffusé pendant 37 ans plus d’une centaine d’éditeurs dont les Presses Universitaires de France, Payot, Maspéro, les Éditions sociales, Actes Sud, Berger-Levrault, Adam Biro, etc.
 Ce département devait contribuer à assurer l’équilibre de la maison.


Après plus de quarante ans de d’édition, il ne m’est malheureusement pas possible de citer toutes les personnes qui ont fait une partie du chemin à mes côtés. Mais je tiens à rappeler le nom de certaines d’entre elles à qui je dois vraiment beaucoup, et dont certaines sont restées proches : dans l’ordre alphabétique, et toutes fonctions confondues :

Hélène Abraham, Christiane André, Élodie d’Athis, Jean-Claude Berline, Judith Burko, François Chasseré, Yang Chen, Dany Collin, Sylvie Couderc, Élodie d’Athis, Bernadette Dubois, Caroline Duffaut, Geneviève Dumont, Gabrielle Gelber, Samuel Hennaut, Marion Hennebert, Ginette Herschel, Aurélie Koch, Véronique Leblanc, Pascale Magotteaux, Anne Mertens-Van Hees, Marie Nguyen, Paule Noyart, Evelyn Prawidlo, Cécile Rol-tanguy, Nathalie Skowronek, Francis Verhoeven, Anne Wuilleret, Joëlle Yana, Apure Yvorra et Lydia Zaïd.

Je sais ce que je leur dois. Et autant que leurs talents, je veux louer leur patience et leur endurance. Je ne pourrai l’oublier (et je crains bien qu’elles non plus…)

Mais 40 ans d’édition, c’est aussi et surtout 40 ans de relations suivies et souvent personnelles avec les libraires sans lesquels aucune maison d’édition, si puissante fut-elle, ne peut vivre. Alors, pour des maisons comme Complexe ou AVE, vous pensez…
J’ai pu rencontrer des dizaines et des dizaines de libraires. On comprendra qu’il m’est impossible de les citer - avec le risque que ma mémoire me fasse défaut et que j’en oublie. Qu’ils me le pardonnent et reçoivent ici collectivement le témoignage de ma gratitude. Gratitude que je tiens à manifester également envers les diffuseurs qui m’ont soutenu : les Presses universitaires de France, Vilo, Sofédis, Actes sud, Interforum, CDE-Sodis.

Les Éditions Complexe au fil du temps - Les collections - Les Directeurs de collections La presse